L’élixir de jouvence : le poisson gras


Jusqu’ici, on savait que les poissons gras étaient une nourriture saine, mais peu d’études s’étaient penchées sur le sujet. Le Dr Dariush Mozaffarian, professeur adjoint d’épidémiologie à la faculté de santé publique de l’université de Harvard, a souhaité y remédier.

Avec des chercheurs de l’université de l’état de Washington, ils ont réalisé une étude statistique des dossiers de 2 700 personnes âgées de 65 ans et plus. En bonne santé au début de l’étude, elles ont été observées en fonction de leur alimentation durant seize ans.

Le poisson réduit le risque de maladies cardio-vasculaires
Les résultats publiés dans l’Annals of Internal Medicine indiquent que les oméga-3 et les acides gras polyinsaturés présents en grande quantité dans certains poissons gras, réduisent le risque de maladies cardio-vasculaires chez les seniors, à l’origine de nombreuses morts.

Les probabilités de décès tombent donc à 27 % pour les consommateurs de poisson. Le Dr Dariush signale même que cela prolongerait l’espérance de vie, ces derniers vivant en moyenne 2,2 années de plus que les autres. Un argument de plus pour les parents face aux papilles délicates de leurs progénitures…

Par Charlotte Loisy